Aujourd’hui je vous partage une page de mon histoire.

Tôt après le décès de ma fille, cette pensée est venue à moi,  »On passe à coté de l’important, on a rien compris » Comme beaucoup d’entre nous, je travaillais pour gagner et réussir ma vie. Je courais, m’essoufflais et performais en tout. Je souhaitais une vie de rêve pour mes filles et leur laisser un bel héritage.

Un jour, la fatalité frappe; ma fille décède dans un accident de voiture à l’âge de 18 ans. Ouff! Ma vie venait de s’arrêter et de s’écrouler. C’est alors que j’ai réalisé que j’avais passé à coté du plus important. Tout ce que nous possédons dans notre vie, nous le payons non seulement avec de l’argent mais, surtout avec notre temps. Ce précieux temps si important, devrait être investi beaucoup plus dans nos relations de coeur avec les autres que dans les choses futiles. J’aurais tout donné pour recommencer et lui consacrer plus de temps. J’avais juste oublié que nous étions mortels et que la vie pouvait s’arrêter sans préavis.

Le cadeau derrière sa mort a été pour moi de renaître à l’essentiel.

On oublie que nous ne sommes pas immortels. La mort d’une personne importante pour soi nous fait prendre conscience de l’essentiel de la vie. La vie n’est pas une course. Elle est courte et parfois, très courte… chose que, trop souvent, on oublie dans le vacarme du train quotidien.

La mort d’un être cher vient souvent nous rappeler l’importance de prendre le temps de partager des moments avec ceux qu’on aime et nous propulse ainsi vers une meilleure version de nous-même.